" "  

#PORTRAIT. L’ambition d’Alfred.

Le 29 avril 2021
CENTRE DE FORMATION. A la découverte du trois-quart centre Alfred Parisien.
#PORTRAIT. L’ambition d’Alfred.
Marc Galaor / LOU Rugby
Il fait partie de la jeune garde lyonnaise du Centre de Formation qui a eu l’opportunité de se frotter au TOP 14 cette saison. A 20 ans, Alfred Parisien a décroché sa première cape en professionnel cette saison sur la pelouse du Racing 92 et compte bien « regoûter » à l’intensité du haut niveau dans les mois et années à venir...
 
De la Dordogne à Lyon en passant par le Lot

Alfred Parisien n’est pas né gone mais il l’est devenu. Originaire de Périgueux où il a chaussé ses premiers crampons à l’âge de 5 ans, le centre Rouge & Noir a très vite quitté le cocon familial pour s’investir dans sa passion. Passé par le SU Agen avec qui il a décroché un titre de Champion de France Cadet, le perigourdin intègre le Pôle Espoir de Talence avant d’être approché par le LOU Rugby. Il intègre alors le Centre de Formation du club en 2018, en deuxième année de Crabos et, malgré des débuts difficiles, Alfred ne regrette pas son choix :
 

« J’ai mis un an à m’adapter à ma nouvelle situation mais le rugby est devenu ma passion alors il faut savoir faire des sacrifices.
J’avais besoin de changer un peu d’air, de découvrir de nouveaux endroits, le club et la ville de Lyon étaient parfaits pour effectuer cette transition.
Lyon est une ville étudiante avec des formations reconnues c’était aussi important pour moi »

Les espoirs d’un capitaine

Alfred vit sa troisième année au sein du Centre de Formation Rouge & Noir. Et pour sa deuxième saison en équipe Espoir, il est nommé capitaine, un rôle qui lui tient à cœur : « je veux montrer l’exemple sur le terrain et être un leader de combat. Je ne suis pas du genre à mettre des coups de tête dans le vestiaire. » Mais depuis cet été, le trois-quart centre s’entraîne également avec l’équipe professionnelle avec qui il poursuit sa progression. « Tout va plus vite, c’est plus intense, plus volumineux, il faut avoir plus d’exigence face à des joueurs de très haut niveau ».

Mais à force de travail, l’international tricolore U20 a vécu cette année un moment très particulier dans  sa jeune carrière. Nous sommes un samedi 13 février, il est 17h à la Paris La Défense Aréna et le jeune numéro 12 s’apprête à vivre son premier match en TOP 14. Auteur d’une bonne prestation face aux racingmen, Alfred Parisien garde un souvenir inoubliable de cette rencontre malgré l’issue cruelle pour le LOU (Défaite 34-26).

    « J’étais prévu 24ème et puis la veille, je reçois un appel de Pierre (Mignoni) vers 22h pour me dire que je serai titulaire car Rudi Wulf s’était blessé aux côtes.
J’ai été surpris, je me suis posé pas mal de question mais j’ai été très bien encadré.
J’ai profité de chaque seconde sur le terrain. »
 

Avec cette première très prometteuse, le perigourdin compte bien ne pas en rester là et revivre rapidement la ferveur de l’élite du rugby français. Mais sans en oublier les études…

Le LOU de Wall Street
Si la formation du joueur est primordiale pour le Centre de Formation du LOU Rugby, l’accompagnement pédagogique n’en est pas moindre et la poursuite des études est placée au même niveau d’exigence. Alfred est alors un bon exemple de joueur ayant un double-projet au club. Étudiant à l’IAE de Lyon, une fac de gestion économie, Alfred est bien déterminé à suivre sa formation de manière consciencieuse :

« L’objectif est d’arrivé au bout de ma licence à L’IAE et ensuite j’aimerais me projeter vers un master en finance. »

Bien accompagné par l'équipes pédagogique du Centre de Formation et l’encadrement de l’IAE, Alfred jongle alors entre les entrainements, les cours à distance, les matchs… et le bitcoin ! Il y a maintenant 1 an et demi, l’apprenti businessman s’est trouvé une nouvelle passion… la crypto-monnaie : une monnaie virtuelle composée de codes informatiques visant à sécuriser les transactions d’argent sur internet. Aujourd’hui, le néo-gone est même devenu le conseiller financier du vestiaire partageant avec plaisir ses connaissances et des conseils à certains de ses coéquipiers.
« Les métiers de gestion de fond, et d’investissements m’intéressent particulièrement. »
 
En clair, de l’ambition, Alfred Parisien n’en manque pas et sur tous les sujets. Entre la fin de saison avec l’équipe Espoir et le groupe pro, le Tournoi des VI Nations avec l’équipe de France U20 et la licence, le centre Rouge & Noir a de l’avenir à Lyon !