" "  

#SÉLECTION. Alex Tchaptchet en stage avec France 7

Le 12 octobre 2021
Alexandre Tchapchet participe actuellement à un stage de préparation avec l’équipe de France de rugby à 7 en Espagne. Entre deux sessions d’entrainement, le jeune arrière du Centre de Formation a pris le temps de nous accorder un entretien sur ce nouveau projet « Sevens ».
#SÉLECTION. Alex Tchaptchet en stage avec France 7
Salut Alex, comment se déroule ce stage avec France 7 ?
A.T : L’équipe de France devait disputer le tournoi de Hong-Kong mais cela a été annulé. On s’est donc réuni à Hossegor du 4 au 8 octobre puis on est arrivé à Elche ce lundi pour un stage et un tournoi amical face à l’Espagne et l’Irlande entre autres.
 
Tu fais partie des « petits nouveaux », l’intégration s’est bien passée ?
A.T : Ça a été plutôt facile. On est quatre nouveaux joueurs mis à disposition par les clubs. De mon côté, j’avais déjà participé à des stages avec le groupe l’année dernière donc je connaissais déjà tout le monde. Niveau bizutage ça a été plutôt gentil (rires).
 
On a vu tes qualités de vitesse et d’appuis à 7 sur les étapes du Supersevens, cette pratique te correspond bien semble t’il…
A.T : J’aime jouer au rugby tout court mais c’est vrai que cette pratique me correspond bien car il y a de l’espace et je peux utiliser ma vitesse.  Comme beaucoup de jeunes joueurs, j’ai surtout pratiqué le 7 sur les tournois en fin de saison quand il y avait plus beaucoup de matchs. Ça me permettait de continuer à me faire plaisir et d’avoir encore plus de liberté sur le terrain. J’ai même remporté le championnat de France avec Massy.
 
Quelles sont les échéances à venir ?
A.T : Après Elche on va enchainer un autre stage à Tours puis il y aura la finale du Supersevens. Mais le rendez-vous le plus important sera le tournoi de Dubaï fin novembre. Pour l’instant, on se prépare. Il y a eu beaucoup de changement dans l’effectif, il faut qu’on trouve les repères, les automatismes. On ne s’est pas fixé d’objectif, c’est encore trop tôt.
 
Participer au circuit mondial, c’est quelque chose qui te fait rêver ?
A.T : Le 7 c’est une aventure humaine et sportive incroyable ! C’est l’opportunité de découvrir de nouveaux pays et jouer au rugby dans le monde entier. Ça fait rêver ! France 7 est un super vivier pour le rugby français et passer après des joueurs comme Vakatawa et Veredamu c’est quelque chose.
 
Une occasion en or pour continuer à progresser ?
A.T : Oui, on en a discuté avec Pierre Mignoni et on a convenu ensemble que France 7 me permettrait d’accélérer ma progression. Ça va être un tremplin aussi bien sur le plan physique qu’au niveau technique et de la compréhension du jeu. Tout va plus vite dans ce jeu et il y a beaucoup d’intensité. C’est très formateur.
 
Avec une première feuille de match en pro l’an passé, tu gardes tout de même en tête de jouer à nouveau en Top 14 cette saison ?
A.T : Évidemment, ma priorité ça reste le XV. Si le club a besoin de moi et que je suis à l’autre bout du monde, je rentre. Mon objectif c’est vraiment de jouer le plus possible avec le maillot du LOU.